Virulences – Sophie Bravo de la Pena

Du 1er au 17 mars : Virulences
Sophie Bravo de la Peña
Artistes invitées : Isabelle Hainzelin et Valérie Minetto
 
 
Des villes changent d’assise, un arc électrique souterrain ébranle leurs fondations. Cadastre en coupe dont tanguent les lignes.
Les structurations de Sophie Bravo de la Peña intègrent l’accident, dévoyant, et dé-réalisant le reconnaissable : c’est  une grue, en voilà huit. Une baie, d’où la voit-on ? Des ordonnancements de cartes postales se montrent ivres. Le bâti branle. « J’ai choisi « Virulences », parce que c’est tellement violent, ce qu’il se passe… « , dit-elle.

Dans ses peintures, Sophie prête attention à ce qui émerge sans qu’on veuille, aux lignes qui s’organisent sur la toile, suivant leur mouvement propre.

Elle invite pour une exposition partagée Isabelle Hainzelin, dont l’étrangeté du regard gît, dérangeant plus sourdement les figures, et Valérie Minetto, qui sculpte des êtres reliques, rendus à la mythologie.

Du mardi au dimanche de 15h à  20h
Vernissage : vendredi 1er mars 19h30
Avec Eric Sanarens au hang
 
Posts created 244

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut