Les iNSTANTS ViDéO

jeudi 5 juin à 20h30 au 60adada :

Tout ce voyage depuis l’Amérique du Sud pour devenir  la nourriture du pauvre ! Nous déclarons que l’année de la patate est l’occasion pour ouvrir les frontières qui empêchent les êtres humains de circuler et de s’installer librement où bon leur semble. C’est ainsi que se cuisinera la patate dans l’esprit de mai.

Les instants Vidéo

une programmation cuisinée par Marc Mercier et projetée en présence des réalisateurs invités.

www.instantsvideo.com

OhzéM

une performance de Lucie Mercier, Maude Le Monnier et 25Kg de patates.

OhzéM OhzéM

OhzéM est un essai critique sur la société dont l’objet est la patate.

Celle-ci a voyagé. Du Pérou, elle a traversé l’atlantique. Depuis longtemps elle nourrit le plus pauvre. Aujourd’hui la pomme de terre se mondialise et nous, nous la modélisons. ll s’agit d’exposer et de s’exposer grâce à un
corps aux multiples facettes, déformé selon nos désirs. Dénonciation des crises alimentaires, mise en relief des travers de la société libérale et critique sur les perceptions du corps, OhzéM laisse libre le spectateur de percevoir la réalité ou non.
Lucie Mercier et Maud Le Monnier

OhzéMOhzéM

OhzéMOhzéM

+++

Programmation des Instants Vidéo

En avril de Nadège Buhler

(France, 2000) 1’53

En avril, ne te découvre pas d’un fil. En mai…

Patate party de Philippe Meyer

(France,2000) 3’59

3 chômeurs partageant le même appartement aiment les patates. mais il n’y en a plus. Ils vont au supermarché et l’aventure va mal se terminer.

Papa-Papà de Kareen Wilchen

(Argentine, 2005) 2’40

Une femme épluche une pomme de terre jusqu’à sa disparition. Elle nomme la pomme de terre avec une homophonie : « papa-papà ». Sa voix répète ces mots, passant de l’indifférence à l’obsession, de l’angoisse à l’espoir. Ce qui est dit excède l’énonciation et dépasse la réalité. Disparition du père, du pape et de la pomme de terre ; symboles de rapports sociaux : famille, religion, consommation. Une lecture critique de la société actuelle par le biais de la mise en abîme d’un geste désuet pour certains mais vital pour d’autres.

Jean Genet in Chicago de Frédéric Moffet

(Canada, 2006) 26’

Une réécriture des événements entourant la Convention Nationale Démocrate de 1968, selon le point de vue de l’écrivain Jean Genet. (Remerciement Vidéographe)

Le Magra de Pierre Falardeau et Julien Poulin

(Québec, 1975) 29’20

La vie quotidienne à l’Institut de Police de Nicolet ou comment on fabrique en série les défenseurs du pouvoir. (Remerciement Vidéographe)

Campagne de Marc Mercier

(France, 2004) 2’

Pamphlet libertaire en compagnie des loups (de mer) filmés à Mar del Plata (Argentine) et de Léo Ferré.

L’aube de Pierre Merejkowsky

(France, 2007) 16’

Nous déclarons la grève complète de la consommation. Les banques s’écroulent. L’aube se lève.

+++

Mai et patati et patata

Assemblée générale au siège des Instants Vidéo à Marseille.

Marc :
Chers amis (nous n’osons pas nous appeler « camarades »), nous devons réfléchir à ce que nous allons faire pour la manifestation ExCroissance organisée par nos complices dionysiaques d’Adada de St Denis. Cette année, c’est « Esprit de Mai » et « l’année de la patate ».
Pour ce qui est de l’Esprit de Mai, on peut se poser la question « Esprit, es-tu là ? », mais pour la « patate », je coince !
Vania :
Ben tu vois, moi, la patate, ça me fait penser à l’immigration, l’exil. Tout ce voyage depuis l’Amérique du Sud. On va chercher la patate pour bouffer et ça devient  la nourriture du pauvre. Puis la patate, et bien elle vit sa vie et aujourd’hui, elle peut même pousser « hors-sol », sur un bout de balcon ou dans un pot en plastique. On l’aime bien la patate, mais elle reste toujours un peu méprisée (pas assez subtile peut-être pour nos palais…). Du coup la patate, ben, elle s’en prend (des patates). Finalement, on en débarrasserait bien nos assiettes de cette tubercule(use). Alors si elle veut rester sur notre sol, elle n’a qu’à se battre. Taper aux portes des administrations qui la baladent et se la refilent, la patate chaude.

Délibération :
Nous déclarons que l’année de la patate est l’occasion pour ouvrir les frontières qui empêchent les êtres humains de circuler et de s’installer librement où bon leur semble. C’est ainsi que se cuisinera la patate dans l’esprit de mai.
Un intervenant dans la salle (certainement un flic) : oui, mais…
Un membre des Instants Vidéo : Il n’y a pas de mais !
Un autre : Il faudrait savoir ! Mai ou pas mai ?
C’est toujours ainsi les assemblées générales souveraines. Et patati et patata… Bon, vous me direz, on reste dans le sujet… Et patati et patata…
Un intervenant dans la salle : Epluche ton dossier avant de parler, et tu la trouveras ta patate !
C’est vrai, il a raison, souvent on parle pour ne rien dire, juste pour tester si le fameux « il est interdit d’interdire » est accepté par tout le monde.
Bon, à présent, nous allons regarder des films. En principe, l’assemblée générale se tait à ce moment-là… Mais n’en pense pas moins…

Posts created 240

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut