Les derniers jours des Papaièses 2

Semaine du mercerdi 29 septembre au dimanche 3 octobre

Vendredi 1er octobre

20 h – Théâtre d’Or :

Ode triomphale de Alvaro de Campos

(hétéronyme de Fernando Pessoa), 

spectacle pata-poétique joué par Marie Lopès,

atmosphère sonore par Bruno Jouhet.

21h – Soem, chanteuse, auteur-compositeur, guitariste :

Show Case en solo, évoluant entre folk et soul avec

parfois des influences world.

Suivi  boeuf patamusical spécial percussions, et

Jacques Blackstone et Jean Marie Nogues (SR)

Musiciens venez avec vos instruments !

Samedi 2 octobre

18 h – Rencontre avec Reinaldo, sculpteur italo-franco-argentin,

et créateur polyvalent, nous parlera de son

dictionnaire Argot (français)/Lunfardo (argentin) , Edition

Corregidor, 1994, Buenos-Aires.

Suivies dès 20 h d’une soirée des « Quant à moi… »*.

Dimanche 3 octobre

« Papaièses » sucrés pour l’heure du goûter.**

16 h – Théâtre d’Or

La Forêt pendue à un arbre, par Bruno Jouhet

Passionnément, par Cécile Duval

d’après Ghérasim Luca (1913-1994), poète roumain

et théoricien du surréalisme

(cité par Deleuze dans L’Abécédaire,

qui en parlait comme du

« plus grand poète français vivant »).

18 h – « C’est quoi le monde coyote ? », spectacle

tragi-clownesque, librement inspiré des Partitions rouges, extrait

de Métamorphoses, écrit par Jacques Roubaud

et Florence Delay, interprété par William Darlin.

20 h – Dévernissage festif et décrochage effectif

à la fin (vers 23h).

Posts created 243

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut