Amadou TOUNKARA : Jeu de maux

 

La rue s’expose.

La rue s’explose en huit cent voix cent mille murmures elle monte le long des murs, la rue, elle entre, par la fenêtre qui était ouverte, elle ressort par les portes laissées battantes, elle filtre avant que le digicode ne claque. Elle insiste, la parole, elle ne se laisse pas rebuter.

Une porte s’ouvre, accueille les paroles, et les éclats des voix, et leur haleine.

Au milieu danse le peintre, nattes nouées, son pinceau trace les cadres. 

On entre dans les toiles d’Amadou Tounkara en une succession labyrinthique de plans, d’espaces. La porte s’ouvre sur un cadre qui ouvre sur les battants ouverts de la fenêtre, derrière la vitre, c’est déjà le dehors, c’est le dehors qui vient c’est le dehors qui peint. 

Et le peintre essoufflé laisse les voix teindre le pinceau, tendre la toile, teinter la vision.

En un corps traversé de maux.

Vernissage samedi 13 octobre, à 18h 

Du mardi au dimanche, 15h-20h

Posts created 235

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut