EXCROiSSANCE N°7 / POLiTIQUE-ART

EXCROiSSANCE7 / POLiTiQUE-ART
du 4 au 26 juin 2011

En 2011, Excroissance persiste dans ses principes créateurs :
–          une élaboration collaborative et participative
–          le croisement des disciplines artistiques avec la fête, la vie, les débats, les rencontres… pour lier les arts et les questions de société.

Cette année, Excroissance posera frontalement la question de l’articulation entre art et politique.
Une Excroissance marxiste ? Oui, tendance Harpo marx avec ce symbolique et joyeux titre de POLITIC’ART ?

Il ne s’agit pas à priori d’y opposer Art déco et art Engagé (dans la société du spectacle, l’opposition est loin d’être aussi évidente qu’il n’y paraît !) ni de proclamer de nouveaux manifestes définitifs. L’artiste enfermé dans sa tour d’ivoire est un mythe que dans un roman autobiographique Jim Harrison déconstruisait lapidairement : « l’art n’est pas une activité qui vous  affranchit du contrat social ».

Il n’y a pas de tour d’ivoire ou plutôt, choisir une tour ou une agora est un choix politique. Même la tête dans les nuages, on a les deux pieds dans le quotidien. Faire le chemin pour sortir du cadre passif du consumérisme culturel, ce n’est pas rester neutre. C’est toujours s’exposer, par ses pratiques fussent elles artistiques, politiques ou les deux. A plus forte raison quand on œuvre pour l’irruption de l’art dans l’espace publique.

Excroissance 7 sera aussi le festival des arts indignés et engagés. Les œuvres dénonciatrices, revendicatrices, interrogatives, affirmatives ou utopistes y auront leurs places. S’y afficheront vos coups de gueule et vos coups de cœur. La parole est à prendre, la parole est à vous.

Le 5 juin sera l’occasion d’un croisement entre Excroissance et le FRAP – Festival des Résistances et des Alternatives à Paris du 26 mai au 8 juin – .

http://frap.samizdat.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.